Notre commune

Palé d’argent et d’azur au coq hardi et chantant de gueules brochant

Grandevent fit autrefois partie de la grande commune de Fiez, dont il se détache en 1730 pour constituer une communauté distincte Adoptée en 1926, les armoiries de Grandevent ont repris le champ palé d’argent et d’azur des armes de la famille de Grandson, qui régna sur la contrée durant tout le Moyen-Age. Quant au coq hardi, il perpétue le surnom traditionnel donné aux habitants de la localité. 

On ne passe pas à Grandevent, on y va !

On y va pour découvrir ce charmant village, bénéficiant d’un panorama exceptionnel, posé à une altitude moyenne de 655 m. soit à « mi-balcon du Jura ».

Au 1er janvier 2015 il est peuplé de 236 habitants dont une grande partie se déplace pour aller travailler à Yverdon, Lausanne, Neuchâtel, voire même Berne ou Genève ! Ce qui tend à prouver que ces lieux permettent de se ressourcer après le travail dans un calme et une quiétude malheureusement troublés par les tirs de mitrailleuses et les explosions de la place de tirs militaires de Vugelles-la-Mothe.

Mais que l’on se rassure ! La Municipalité, soutenue par un très grand nombre de ses concitoyens ainsi que par les communes avoisinantes, continue à lutter contre ces nuisances. Nous avons déjà obtenu des concessions et nous ne désespérons pas d’arriver à faire taire les armes lourdes et les explosifs.

Les promeneurs pourront découvrir le territoire communal, sur une surface de 347 hectares culminant à 1390 mètres d’altitude, par de nombreux chemins forestiers interdits à la circulation. Ils pourront ainsi découvrir les 92 hectares de forêt que nous nous efforçons d’entretenir dans la mesure de nos moyens.

Nous y avons, par exemple, organisé des plantations de mélèzes, avec l’aide de la population. Nous participons aussi à un programme de protection du grand tétras ainsi qu’à divers projets de biodiversité.

Une place de pique-nique sur le haut du village, derrière laquelle nous avons planté, toujours en collaboration avec la population, une cinquantaine de châtaigniers, qui nous permettront d’organiser dans quelques années « La Brisolée de Grandevent ».

Quelques alpages disséminés sur le territoire sont également à découvrir, soit la Cruchaude, le Grand-Brelingard et la Saussarde.

Si la population était essentiellement agricole à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, l’exode rural a fait son œuvre et la population a changé. A l’heure actuelle deux agriculteurs perpétuent ce travail en s’adaptant aux exigences du monde moderne :

  • Le premier a construit une stabulation moderne avec salle de traite lui permettant de faire de la production laitière avec environ 65 têtes de bétail.
  • Le deuxième a fait « exploser la démographie » du village avec plus de 10'000 nouveaux arrivants. En effet, il exploite une halle d’engraissement pour volailles avec tout le confort moderne et ce afin d’avoir un produit de qualité.

Quelques indépendants et artisans sont également installés au village et n’attendent que votre soutien à leur travail.

Concernant les sujets d’actualité, la commune participe et soutient un projet de parc éolien situé sur le haut du territoire, en collaboration avec deux communes voisines. En effet, notre futur énergétique nous porte à croire que toutes les solutions écologiques sont à exploiter et les éoliennes en sont une. Nous avons conscience qu’elles ne doivent pas être construites n’importe où et que ces projets doivent être développés avec réflexion et en collaboration avec les associations concernées (protection de la nature, de la faune, etc.), chose à laquelle nous sommes très attentifs.